Chapitre II

 

 

12. L’Islam à la conquête de l’Europe ?

 

 

 

 

 

  Bookmark and Share

 Paris, le 13 novembre 2015

Une dernière prévision de Plinio Corrêa de Oliveira mérite d’être rappelée, à une heure de l’histoire où l’ombre de l’Islam, chargée de menaces, se profile sur l’Europe (1). En cette fin de siècle, l’immigration musulmane, toujours plus massive, a une portée religieuse et politique, à cause du nœud étroit qui lie ces deux réalités dans la religion de Mahomet. Cette perspective de type totalitaire est rendue plus insidieuse du fait que l’Islam est une religion sans dogme ni Magistère, sans Eglise ni hiérarchie, capable donc de s’adapter d’une manière protéiforme aux réalités sociales dans lesquelles elle se développe. Dès les années 40, Plinio Corrêa de Oliveira prévit dans le “Legionário” la possibilité de ce péril qui aujourd’hui se manifeste dans toute son ampleur.

Alors que les yeux des observateurs politiques se portaient uniquement sur ce qui se passait en Europe, il dirigeait son regard vers l’Orient où, autour de l’Islam, il entrevoyait les germes de la « constitution d’un autre vaste bloc politique et idéologique, oriental, anticatholique »(2). « Le péril musulman est immense (3), écrivait-il en 1943, et l’année suivante il affirmait : « après cette guerre, le problème musulman constituera l’une des plus graves questions religieuses de notre époque »(4)

« Le monde musulman possède des ressources naturelles indispensables au ravitaillement de l’Europe. Il disposera des moyens nécessaires pour déranger ou paralyser à tout moment le rythme de l’économie européenne »(5).

« Tandis qu’une grande et glorieuse nation catholique comme l’Italie pâtit de l’intoxication communiste qui a pénétré en son sein, les musulmans se structurent puissamment. Ces jours-ci ils ont eu l’audace de faire signe au monde occidental en l’invitant à accepter un gouvernement palestinien en exil ayant son siège au Caire. Il s’agit là d’une vraie déclaration de guerre diplomatique à l’Occident ». (6)

« La Ligue arabe - confédération de peuples musulmans très étendue - réunit aujourd’hui le monde mahométan au complet. Elle constitue, en sens inverse, ce que la Chrétienté fut au Moyen Age. Vis-à-vis des nations non arabes, elle se présente comme un vaste préparant une insurrection dans tout le nord de l’Afrique ». (7) 

Notes:

1) Cf. Felice DASSETTO, Albert BASTENIER, Europa : nuova frontiera dell’Islam ?, Edizioni Lavoro, Roma 1988. Sur la nature idéologique de l’islamisme cf. STEFANO NITOGLIA, Islam. Anatomia di una setta, Effedieffe, Milano 1994.

2) P. CORRÊA DE OLIVEIRA, Neopaganismo, dans “O Legionário”, n. 574 (8 août 1943).

3) P. CORRÊA DE OLIVEIRA, A questão libanesa, dans “O Legionário”, n. 591 (5 décembre 1943). "De nos jours tout se fait à travers l'argent, les armes et les hommes. L'argent et les hommes ne manquent pas au monde musulman. L'acquisition d'armes ne sera pas difficile. Une immense puissance se constituera alors en Orient. Celle-ci sera active, belliqueuse, pénétrée de ses traditions, ennemie de l’Occident et tout aussi armée que lui. En peu de temps, cette puissance pourra devenir aussi influente que le monde jaune" (ici.).

4) P. CORRÊA DE OLIVEIRA, 7 dias em revista, dans “O Legionário”, n. 604 (5 mars 1944).

5) P. CORRÊA DE OLIVEIRA, 7 dias em revista, dans “O Legionário”, n. 635 (8 octobre 1944).

6) P. CORRÊA DE OLIVEIRA, 7 dias em revista, dans “O Legionário”, n. 728 (21 juillet 1946).

7) P. CORRÊA DE OLIVEIRA, Mahome renasce, dnas “O Legionário”, n. 775 (15 juin 1947). Sur Le problème islamique cf. aussi J. G. LARRAIN CAMPBELL, “Uma coisa é ter vista, outra é visão”, dans “Catolicismo”, n. 478 (octobre 1990) ; ID, Vinte milhões de Maometanos invadem a Europa, dans “Catolicismo”, n. 524 (août 1994).

 


ROI campagne pubblicitarie